Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Leucémie myéloïde chronique (LMC) - examens de contrôle de l’évolution et de suivi

L’examen du nombre de cellules immunitaires

La LMC est une maladie chronique qui accompagnera la personne atteinte très probablement pendant toute sa vie.

De ce fait, des contrôles réguliers de l’évolution de la maladie doivent être effectués afin d’identifier à temps une éventuelle reprise de la maladie, même après qu’elle ait été stabilisée par les médicaments. Pour ce faire, les analyses moléculaires (détermination BCR-ABL) sont généralement suffisantes; elles doivent être réalisées tous les 3 à 6 mois. L’hémogramme peut également être vérifié à cette occasion.

L’objectif des examens de suivi est la surveillance de la réponse au traitement et le dépistage précoce d’une reprise ou d’une progression de la maladie, afin de mettre en route, le cas échéant, des mesures appropriées. Les contrôles de l’évolution de la maladie donnent également au patient la possibilité de discuter avec le médecin de son état de santé, de ses besoins, de ses troubles et de ses angoisses.

Au cours de l’évolution de la LMC, il arrive parfois que surviennent d’autres altérations génétiques (mutations). Celles-ci sont également détectées par l’analyse moléculaire. Ces mutations peuvent avoir un impact négatif sur l’évolution de la maladie. Si cela s’avère être le cas, le traitement devra éventuellement être ajusté.
 
Dans le cas où la concentration de kinase BCR-ABL ou le nombre de cellules leucémiques dans le sang ou la moelle osseuse serait à nouveau en augmentation, cela peut indiquer une progression de la phase chronique à la phase d’accélération ou à la crise blastique. Un réajustement thérapeutique immédiat peut, dans la plupart des cas, permettre de reprendre le contrôle sur la reprise de la maladie (également appelée récidive).

Comment le patient peut-il se rendre compte par lui-même d’une possible progression de la LMC?

Tout aussi importantes que les analyses sanguines: les observations faites par le patient lui-même, quant à sa sensation de bien-être et à son état physique.

Les symptômes suivants peuvent être des indications d'un «réveil» de la maladie:

  • accroissement de la fatigue et abattement
  • diminution de la capacité productive, manque d'appétit et amaigrissement
  • fièvre, sueurs nocturnes
  • troubles physiques: douleurs abdominales (augmentation du volume de la rate) ou douleurs osseuses (agrégation de cellules leucémiques dans les os)
  • gonflements, enflures sur ou sous la peau ou au niveau des muqueuses (en raison de l’agrégation de cellules leucémiques dans les os).

Si de telles observations sont faites par le patient, il devra les signaler au médecin traitant. Après examens du sang, le médecin pourra déterminer quelle est la cause de ces symptômes et s’entretenir des différentes possibilités de traitement avec son patient. Il se peut qu’il ne s’agisse pas d’une progression de la LMC, mais «seulement» d’effets secondaires du traitement qui pourront être atténués par la prise de mesures relativement simples.

Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving