Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Cancer de la prostate 20. Septembre 2017
Recherche
santeweb.ch
Cancer de la prostate
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Actualités
Symptômes
Examens
Traitement du cancer localisé
Invasion osseuse, métastases dans les os
Evolution
Prévention
Glossaire
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

 

Cancer de la prostate

 

 

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme.

Le cancer de la prostate (carcinome de la prostate) est le cancer le plus fréquent chez les hommes et la deuxième cause de mortalité par cancer, après le cancer du poumon. La fréquence du cancer de la prostate augmente avec l’âge. Ce cancer touche un homme sur dix et est à l’origine du décès d’un homme sur trente.

 

Qu’est-ce qu’un cancer de la prostate, comment apparaît-il et quels sont les facteurs de risque?

En temps normal, la prostate de l’homme a la forme et la taille d'une châtaigne. Par rapport au périnée, elle se trouve devant la vessie. L’urètre traverse la prostate et est entouré par celle-ci de façon annulaire, juste en dessous de la vessie.

 

Depuis le rectum, il est possible de toucher la surface de la prostate avec le doigt. Cela permet au médecin de pratiquer ce que l'on appelle un toucher rectal. La prostate est constituée de 30 à 50 glandes, d’un tissu conjonctif fortement vascularisé et de fibres musculaires enveloppées dans une capsule de tissu conjonctif. La fonction de la prostate consiste à produire la majeure partie du liquide séminal (sécrétion). Lors de l’éjaculation, celui-ci est évacué vers l’urètre en passant par de nombreux conduits excréteurs.

 

Le liquide séminal se mélange au sperme, qui se forme dans les testicules et est stocké dans l'épididyme. Des sécrétions se forment également dans les vésicules séminales en vue de l’éjaculation. Les voies urinaires et séminales convergent au niveau de la prostate. Lors d’un orgasme, le liquide séminal amené dans l’urètre prostatique est expulsé vers l’extérieur par une contraction réflexe des muscles du périnée et par les cellules musculaires lisses de la prostate.

 

Comment le cancer de la prostate apparaît-il?

Le développement et le fonctionnement de la prostate sont conditionnés par l'hormone masculine appelée testostérone, qui se forme principalement dans les testicules mais aussi, dans une moindre mesure, dans les glandes surrénales. Sans la stimulation de cette hormone masculine, la prostate reste sous-développée et ne produit pas de sécrétions.
 
La partie intérieure de la prostate entoure l’urètre. Chez les hommes âgés, des excroissances bénignes (adénomes de la prostate) peuvent apparaître dans cette zone, entraînant bien souvent un rétrécissement de l’urètre et des difficultés à la miction.
 
La partie extérieure de la glande produit aussi des sécrétions. En cas d’adénome bénin, cette partie de la prostate se trouve repoussée vers l'extérieur. On l'appelle alors «capsule chirurgicale». C’est dans cette région (zone périphérique) qu’apparaissent plus de 70% des cancers de la prostate. Dans 90% des cas, ils se situent sur la face en avant du rectum.
 
Une tumeur de la prostate est appelée cancer de la prostate (carcinome de la prostate). Le cancer de la prostate est la deuxième cause de mortalité chez les hommes, après le cancer du poumon. Sa fréquence augmente avec l’âge. Les examens de dépistage sont de plus en plus fréquents et permettent de diagnostiquer le cancer plus facilement, parfois même chez certains hommes jeunes. Une chose est sûre: plus le cancer est décelé tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

 

Causes et facteurs de risque du cancer de la prostate

On ne sait pas encore clairement ce qui provoque l’apparition d’une tumeur de la prostate. Plusieurs facteurs peuvent être impliqués, notamment les antécédents familiaux, l’appartenance raciale et l’âge.
 
Les principaux facteurs de risque du cancer de la prostate sont:

  • Age (le risque augmente à partir de 50 ans; le risque maximal se situe autour de 70 ans).
  • Antécédents familiaux (un proche parent, le père ou un frère = risque multiplié par 3; deux proches parents, le père et le frère = risque multiplié par 10).
  • Régime alimentaire: la viande rouge ou une nourriture riche en graisses augmente le risque. Les légumes (tomates, notamment) et le soja semblent réduire le risque.
  • Appartenance raciale: l'afro-américains ou les hommes d'origine africaine ont un risque plus important de développer cette maladie que les hommes blancs. Les hommes asiatique ont un risque plus faible que les hommes blancs.
  • Tabagisme
  • Surpoids
  • Certains facteurs environnementaux et les pesticides semblent augmenter le risque.

 

Les articles suivants traitent des possibilités d'examens et de traitements, ainsi que de la propagation (métastases) du cancer de la prostate dans les os.

 

 
 

 

 


 
Actualités

Prostatite chronique: quelques modifications des habitudes alimentaires suffiraient à améliorer l’état des patients
Certains aliments et compléments nutritionnels sont notoires lorsqu’il s’agit de renforcer les troubles de la prostatite chronique aseptique. En conséquence, une modification des habitudes alimentaires pourrait apporter l’aide nécessaire, selon le sondage de certains experts.

Les tests du PSA diminuent le taux de mortalité de patients souffrant d’un cancer de la prostate en Suède
LꞋutilisation du PSA, un outil de dépistage systématique du cancer de la prostate, a été introduit en Suède en 1990. Malgré cela, il n’a pas été systématiquement appliqué. Une étude démontre à présent que dans les régions où le test du PSA a était fréquemment utilisé, le taux d’hommes décédés en raison d’un cancer de la prostate était bien moindre.

Cancer de la prostate: une activité sportive modérée mais régulière est protectrice
Il est scientifiquement prouvé que les activités sportives régulières peuvent protéger de l’apparition de maladies. Des scientifiques ont dernièrement démontré dans une étude que des exercices physiques réguliers peuvent aussi permettre aux hommes de se protéger du cancer de la prostate.

suite »

Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer