Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Ménopause » Actualités 24. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Actualités
Symptômes
Traitement hormonal de substitution
Hormonothérapie : oui ou non ?
Autres méthodes thérapeutiques
Ostéoporose
Ménopause chez l’homme
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Symptômes de la ménopause: le soja n’aide finalement en rien

Toutes les publicités et les études précédentes peuvent être jetées à la poubelle: une nouvelle étude américaine a maintenant prouvé que le soja, en tant qu'alternative naturelle à la thérapie hormonale, n'a ni un effet sur l'ostéoporose, ni sur les symptômes typiques de la ménopause.

 
Beaucoup de femmes cherchent lors de la ménopause une ''alternative naturelle'' à la thérapie hormonale.

 

Parmi d'autres, les préparations à base de soja, contenant de l'Isoflavone supposé avoir un effet semblable aux hormones, sont souvent nommées. Une étude américaine a récemment cherché à savoir si de telles préparations à base de soja sont effectivement bénéfiques contre les troubles de la ménopause. Les résultats jettent un froid.

 

348 femmes âgées entre 45 et 60, étant toutes dans la ménopause depuis au maximum 5 ans et chez qui un début d'ostéoporose avait été diagnostiqué, ont pris part à l'étude. Durant deux ans, elles ont pris soit un placebo, soit du soja-Isoflavone à haute dose sous forme de tablettes (200 mg). Les chercheurs se sont surtout penchés sur l'éventuel effet de la prise de soja sur la densité osseuse.

 

De plus, les scientifiques ont observé les troubles de la ménopause ainsi que d'autres facteurs chez les participantes, tels que des sécheresses vaginales ou le fonctionnement de la thyroïde, afin de comparer les résultats avec les patientes sous placebo. Après deux ans, aucune différence claire n'était visible entre le groupe soja et celui placebo quant à la densité osseuse. En ce qui concerne les troubles de la ménopause, les femmes sous traitement avec soja montraient même des résultats moins bons: plus de femmes sous soja que sous placebo ont rapporté avoir eu des bouffées de chaleur et des insuffisances intestinales. Pour les autres facteurs observés, les chercheurs n'ont relevé aucune différence entre les deux groupes.

 

Bilan des auteurs: la consommation par les femmes de produits à haute dose de soja durant les premières années de la ménopause ne permettent ni de réduire la réduction de la densité osseuse, ni d'améliorer les symptômes typiques de la ménopause.

Tellmed, Arch Intern Med. 2011

25.08.2011 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer