Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce qu’une arthroscopie?

L’arthroscopie est une exploration articulaire réalisée à l’aide d’un dispositif optique spécial, l’arthroscope. Elle permet de détecter des lésions articulaires et souvent aussi de les réparer sur le champ, sans devoir pratiquer une chirurgie ouverte de l’articulation (laparoscopie ou chirurgie dite «du trou de serrure»). L’arthroscopie est particulièrement fréquente au niveau de l’articulation du genou ou de l’épaule. Mais elle peut également être réalisée sur d’autres articulations telles que la hanche, la cheville, le poignet ou le coude. Actuellement, une imagerie par résonance magnétique (IRM) est en règle générale effectuée avant toute arthroscopie. Cette dernière a lieu lorsque les lésions détectées à l’IRM peuvent être réparées au moyen de l’arthroscopie ou lorsque le résultat de l’IRM est incertain.

L’arthroscopie est un examen relevant de l’orthopédie et de la médecine du sport.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière?

L’arthroscopie nécessite d’être à jeun. Les patients sous médicaments anticoagulants doivent si possible interrompre la prise quelques jours avant l’examen ou la remplacer par des injections d’héparine dans l’abdomen. Le médecin fournit les consignes correspondantes.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

  • Examens préliminaires destinés à assurer la sécurité de l’anesthésie et de l’arthroscopie: contrôle de la coagulation (prélèvement sanguin), éventuellement radiographie des poumons et ECG
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) de l’articulation 

Comment l’arthroscopie est-elle réalisée?

L’arthroscopie est réalisée en ambulatoire au cabinet du médecin ou à l’hôpital. Elle est pratiquée sous anesthésie générale, plus rarement sous anesthésie locale. Après avoir soigneusement désinfecté la peau au niveau de l’articulation, l’arthroscope de la taille d’un crayon est introduit dans l’articulation par le biais d’une petite incision cutanée. Une mini-caméra intégrée transmet à un moniteur une image agrandie de l’intérieur de l’articulation. Deux autres petites incision cutanées permettent d’introduire divers instruments chirurgicaux dans l’articulation, afin d’effectuer les réparations nécessaires. A la fin, l’arthroscope et les instruments chirurgicaux sont retirés et les incisions d’accès suturées.

Quand l’arthroscopie est-elle utilisée?

L’arthroscopie est utilisée en présence de lésions articulaires dues à une blessure, une usure ou une maladie, particulièrement souvent au niveau de l’articulation du genou ou de l’épaule.

Motifs fréquents d’une arthroscopie du genou:
  • Blessures sportives: lésion du ménisque ou rupture du ligament croisé
  • Arthrose (usure de l’articulation)
  • Rhumatisme articulaire

Motifs fréquents d’une arthroscopie de l’épaule:
  • Conflit antéro-supérieur de l’épaule (syndrome d’impingement)
  • Blessure musculaire à l’épaule: rupture de la coiffe des rotateurs
  • Instabilité de l’épaule
  • Bursite
  • Rupture du tendon du biceps

L’arthroscopie comporte-t-elle des risques ou effets indésirables?

Cet examen ménage les tissus et présente peu de risques (laparoscopie). Comme pour toute intervention, des hémorragies, infections, épanchements articulaires, dommages tissulaires, lésions nerveuses ou la formation de cicatrices sont possibles. Par ailleurs, l’examen peut entraîner une restriction passagère ou durable de la mobilité de l’articulation.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving