Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce qu’une coloscopie? 

La coloscopie est un examen de la totalité du gros intestin (côlon) et de la partie inférieure de l’intestin grêle, qui est effectué par l’anus. Elle est réalisée à l’aide d’un endoscope spécial, le coloscope. Cet appareil flexible en forme de tube est muni d’une lampe et d’une mini-caméra qui transmet une image agrandie sur un moniteur (vidéo-endoscopie). Le médecin peut ainsi explorer l’intérieur du côlon, prélever des échantillons de tissu ou pratiquer de petites interventions (par ex. ablation de polypes intestinaux). La coloscopie sert au diagnostic de troubles au niveau du côlon, au suivi de maladies intestinales et à la prévention de cancers de l’intestin.

La coloscopie est un examen relevant de la gastro-entérologie, une branche de la médecine interne.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière? 

La coloscopie nécessite d’abord un lavement intestinal. Les informations concernant son déroulement exact ainsi que les médicaments requis (solution buvable) sont fournies lors de l’entretien préalable.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

La coloscopie nécessite une coagulation sanguine intacte (prélèvement sanguin éventuel pour contrôler les valeurs de coagulation). Les patients sous médicaments anticoagulants doivent si possible interrompre la prise quelques jours avant l’examen ou la remplacer par des injections d’héparine dans l’abdomen. Le médecin fournit les consignes correspondantes.

Comment la coloscopie est-elle réalisée? 

Lors de l’examen, le coloscope est introduit avec précaution dans le rectum par l’anus, puis guidé dans le côlon. L’instrument souple permet au médecin de bien suivre les circonvolutions du côlon. Le coloscope est inséré lentement et sous contrôle visuel continu au niveau du moniteur jusqu’à l’extrémité inférieure de l’intestin grêle. Afin d’améliorer la vue, de l’air est insufflé à plusieurs reprises pour déplisser complétement la paroi intestinale. De petits instruments peuvent être introduits à travers le tube du coloscope afin de prélever des échantillons de tissu (biopsies) ou de retirer un polype intestinal. Ces deux opérations sont indolores, car la muqueuse du côlon n’est pas pourvue de nerfs responsables de la douleur. L’examen complet dure environ 30 minutes. Il est généralement indolore, mais est souvent ressenti comme désagréable. C’est pourquoi de nombreux patients reçoivent s’ils le souhaitent un tranquillisant (injection de somnifères).

Quand la coloscopie est-elle utilisée? 

L’examen sert au diagnostic et au contrôle thérapeutique de maladies du côlon et de l’extrémité inférieure de l’intestin grêle.

Motifs fréquents d’une coloscopie:

  • Douleurs abdominales inexpliquées
  • Perte de sang par l’anus
  • Sang visible dans les selles
  • Mise en évidence de sang occulte (non visible) dans les selles
  • Irrégularité récente des selles (alternance de diarrhée et constipation)
  • Perte de poids involontaire
  • Maladies inflammatoires de l’intestin: maladie de Crohn, colite ulcéreuse
  • Cancer de l’intestin (prévention du cancer, suivi après cancer de l’intestin ou polypes intestinaux préalablement retirés)

La coloscopie comporte-t-elle des risques ou effets indésirables? 

Cet examen comporte globalement peu de risques. Les complications sévères telles que des lésions ou une perforation de la paroi intestinale avec l’instrument d’examen sont extrêmement rares puisque l’opération se déroule sous contrôle continu, mais envisageables en présence de tissus fortement inflammés ou affaiblis. Des saignements dus à des lésions de la muqueuse sont possibles, notamment après prélèvement de tissu ou ablation de polypes intestinaux.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving