Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce qu’une biopsie?

La biopsie est le prélèvement suivi de l’analyse histologique d’un échantillon de tissu à des fins diagnostiques. Elle permet par ex. de déterminer si une inflammation ou une tumeur est présente. Les biopsies sont particulièrement cruciales en oncologie permettant de faire la distinction entre tumeurs bénignes et tumeurs malignes, et de déterminer le degré de malignité. En principe, il est possible de prélever un échantillon de tissus à partir de chaque organe ou chaque tissu de l’organisme. On parle donc par exemple de biopsie cutanée, de biopsie hépatique, de biopsie pulmonaire, de biopsie médullaire, de biopsie rénale, de biopsie gastrique, de biopsie musculaire, etc..

La biopsie est un examen relevant de la pathologie.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière?

Dans la plupart des cas, une biopsie peut être réalisée sans préparation particulière. Il est possible que les patients prenant des médicaments anticoagulants doivent les interrompre quelques jours avant la biopsie, selon les instructions du médecin, ou bien les remplacer par des injections d’héparine au niveau de l’abdomen.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

Pour une biopsie, la coagulation sanguine doit être intacte. Un contrôle des valeurs de coagulation peut éventuellement être réalisé (prise de sang).

Comment une biopsie est-elle réalisée?

La plupart des biopsies peuvent être réalisées en ambulatoire au cabinet du médecin. Chaque biopsie constitue du moins une petite intervention chirurgicale et s’effectue en conséquence dans des conditions stériles (absence de germes). L’échantillon de tissu est ensuite analysé en laboratoire par un pathologiste, le spécialiste des analyses de cellules et de tissus. Ce dernier analyse le tissu au microscope et réalise si nécessaire d’autres analyses biochimiques ou biomoléculaires. Lors de certaines opérations, une biopsie est réalisée au cours de l’opération en tant qu’examen extemporané. Le chirurgien obtient le résultat du pathologiste en quelques minutes (caractère bénin ou malin) et peut ainsi poursuivre l’opération en conséquence. En cas de tumeur maligne par ex., les ganglions lymphatiques avoisinants sont souvent également retirés.

En fonction du tissu à analyser, il existe différentes méthodes de biopsie:
  • Biopsie excisionnelle, par ex. d’une tache de naissance: Les petites altérations suspectes facilement accessibles sont entièrement retirées (exciser = couper) et analysées dans le cadre de la biopsie.
  • Biopsie à l’aiguille, ponction, par ex. du foie, de la thyroïde, du rein, de la prostate, du sein, de la moelle osseuse: A l’aide d’une aiguille creuse, le médecin atteint l’organe en question en traversant la peau localement anesthésiée, et y retire un peu de tissu. Il utilise alors soit une aiguille de biopsie très fine (biopsie à l’aiguille fine), soit une aiguille plus épaisse (biopsie à l’emporte-pièce). Une forme particulière est la biopsie sous vide, lors de laquelle un petit morceau de tissu est aspiré à travers l’aiguille au moyen d’une dépressurisation (vide). En général, toutes ces méthodes de biopsie s’effectuent sous surveillance visuelle continue par échographie ou tomodensitométrie. Cela signifie que le médecin dirige avec précision l’aiguille de biopsie sur la base des images à l’écran, jusqu’à atteindre la zone de tissu souhaitée.
  • Biopsie endoscopique, par ex. de l’estomac, de l’intestin ou de la vessie: Dans le cadre d’une endoscopie (endoscopie de l’estomac, de l’intestin, de la vessie), des échantillons de tissu de zones muqueuses suspectes sont prélevés à l’aide d’une petite pince.

Quand une biopsie est-elle utilisée?

Le principal domaine de la biopsie est le diagnostic du cancer. Mais pour d’autres affections également, notamment de la thyroïde (goitre, kystes, inflammation), du foie (hépatite, cirrhose graisseuse) ou de l’intestin (maladie de Crohn, maladie cœliaque), la biopsie joue un rôle essentiel pour le diagnostic et le contrôle thérapeutique.

Motifs fréquents d’une biopsie:
  • Nodules suspects dans la poitrine (palpation, mammographie)
  • Altérations de la muqueuse de l’estomac, de l’intestin ou de la vessie
  • Altérations suspectes de la muqueuse du col de l’utérus
  • Toucher rectal suspect et/ou taux de PSA élevé
  • Nodules au niveau de la thyroïde
  • Altérations cutanées indéterminées

La biopsie comporte-t-elle des risques ou effets indésirables?

Les biopsies sont de petites interventions qui sont en grande partie indolores (anesthésie locale) et comportent peu de risques. Rarement, des saignements, des lésions tissulaires ou des infections surviennent. La crainte de certains patients que le prélèvement de tissus d’une tumeur cancéreuse avérée ne déplace des cellules cancéreuses à un autre endroit n’est que partiellement fondée. En principe, cela n’est possible que pour un très petit nombre de types de cancer, tels que les tumeurs des tissus mous dans les muscles, les tissus adipeux ou les tissus conjonctifs. Dans le cas du cancer du sein, du cancer de la prostate et de nombreux autres types de cancer, il n’y a aucun risque de déplacement des cellules cancéreuses.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving