Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce que l’analyse d’urine?

L’analyse d’urine est réalisée au laboratoire et fait partie des examens diagnostiques les plus fréquents en médecine. Elle sert à contrôler la qualité et la composition de l’urine et à détecter d’éventuelles altérations. L’analyse d’urine fournit des informations sur diverses maladies, principalement des reins, de la vessie et des voies urinaires. Mais elle permet également de dépister précocement des troubles métaboliques graves, par ex. une glycosurie (sucre dans l’urine) accrue en cas de diabète. L’analyse d’urine nécessite simplement un échantillon d’urine qui est examiné au laboratoire.

L’analyse d’urine permet notamment de mettre en évidence dans l’urine d’autres substances telles que le sang, les globules blancs, le sucre (glucose), les protéines ou les nitrites ainsi que les bactéries et autres agents pathogènes.

L’analyse d’urine est un examen de base dans diverses disciplines, notamment en médecine générale, médecine interne, urologie et  gynécologie.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière? 

Le médecin fournit un flacon hermétique propre destiné à recueillir l’urine. Avant de prélever l’échantillon, il convient de veiller à la propreté des organes génitaux externes.

Quels points sont à clarifier avant l’examen? 

Dans la mesure du possible, les femmes ne doivent pas faire analyser leur urine pendant les menstruations, car cela pourrait fausser le test quant à la présence de sang dans l’urine.

Comment l’analyse d’urine est-elle réalisée?

  • L’analyse d’urine nécessite de recueillir l’urine dite «de milieu de jet». A cette fin, un peu d’urine est d’abord évacué dans les toilettes, puis le flacon est rempli à environ la moitié avant de terminer la miction dans les toilettes.
  • Afin qu’aucune bactérie externe issue du vagin ou de la peau ne se retrouve dans l’échantillon d’urine, les parties génitales doivent être nettoyées avant le prélèvement. Par ailleurs, les femmes doivent écarter légèrement les lèvres vaginales avec les doigts et les hommes rétracter le prépuce pendant la miction.
  • Le flacon d’urine hermétiquement scellé est remis au médecin avant d’être envoyé au laboratoire.
  • Les principaux paramètres de l’urine sont d’abord déterminés au cours d’une procédure rapide par des tests à l’aide de bandelettes urinaires. Pour cela, la bandelette test est brièvement trempée dans l’échantillon d’urine, avant d’être lue quelque minutes plus tard. Les modifications sont mises en évidence par le changement de couleur des diverses zones réactives situées sur la bandelette. Ensuite, l’urine est centrifugée afin de recueillir le «sédiment urinaire» qui contient les composants cellulaires solides de l’urine. Le sédiment urinaire est examiné au microscope pour détecter notamment la présence de globules rouges ou blancs, de pus, de bactéries ou de cristaux d’acide urique. Si des bactéries sont détectées, celles-ci sont mises en culture dans un incubateur pendant la nuit afin d’identifier les germes avec précision et de contrôler leur sensibilité aux antibiotiques (antibiogramme). Par ailleurs, il est possible de réaliser un test de grossesse ou encore de mettre en évidence certaines substances ou médicaments qui sont excrétés dans l’urine, par ex. pour la détection de drogues ou le contrôle antidoping.
  • Dans certains cas, il est nécessaire de recueillir une urine la plus stérile possible au moyen d’un cathéter ou par ponction directement dans la vessie. Dans d’autres cas, l’urine doit être recueillie sur une période de 24 heures afin de contrôler la quantité de certaines substances excrétées par l’organisme. La collecte des urines sur 24 heures s’étend sur un jour et une nuit. Il est conseillé de commencer le matin, par ex. à 7 heures. La vessie est d’abord vidée et cette première urine n’est pas encore recueillie. Les urines sont ensuite collectées jusqu’au matin suivant à la même heure, y compris la quantité d’urine évacuée à 7 heures du matin.

Quand l’analyse d’urine est-elle utilisée?

Tout comme le bilan sanguin, l’analyse d’urine fait partie du diagnostic routinier. Elle sert à la prévention, au diagnostic et au contrôle thérapeutique de diverses maladies, en particulier en cas de troubles rénaux et d’affections des voies urinaires, de diabète ainsi que de pathologies du foie et de maladies accompagnées d’une anémie (maladies hémolytiques).

Motifs fréquents d’une analyse d’urine:
  • Diabète
  • Inflammations des reins ou infections des voies urinaires, glomérulonéphrite, pyélonéphrite
  • Tumeurs du rein
  • Tumeurs de la vessie
  • Tumeurs de la prostate
  • Maladies inflammatoires du rein
  • Lésions rénales, par ex. dues à certains médicaments ou à des tumeurs
  • Calculs rénaux
  • Atteinte rénale
  • Troubles de la fonction hépatique, hépatite, jaunisse
  • Hypertension artérielle liée à la grossesse

L’analyse d’urine comporte-t-elle des risques ou effets indésirables?

En règle générale, l’échantillon urinaire est recueilli pendant la miction naturelle. Ainsi, aucun risque n’est à redouter. Lors du prélèvement d’urine au moyen d’un cathéter ou par ponction de la vessie, les complications correspondantes sont possibles (infections, hémorragies, lésions d’organes).

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving