Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce qu’un examen psychiatrique?

L’examen psychiatrique sert à élucider les troubles et affections de la «psyché» (âme, esprit). Il peut s’agir de troubles pathologiques des sentiments, de l’humeur, de la pensée, de la mémoire, des expériences ou du comportement. Les causes peuvent être d’ordre psychique ou physique. Parmi les causes psychiques, on compte notamment les expériences accablantes actuelles et passées, ou encore les conflits internes ou interhumains. Les causes physiques sont par exemple des troubles du métabolisme cérébral, des troubles hormonaux ou des affections de la thyroïde. Les douleurs chroniques peuvent elles aussi avoir des répercussions négatives sur la psyché.

L’examen psychiatrique est un examen relevant de la psychiatrie et de la psychothérapie.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière?

Un examen psychiatrique peut être réalisé sans préparation particulière.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

Aucun point particulier n’est à clarifier avant l’examen.

Comment un examen psychiatrique est-il réalisé?

L’examen psychiatrique comprend un entretien, un examen physique, des tests de laboratoire (analyse de sang et d’urine), des tests spécifiques (par ex. test de l’attention, test de TDAH) et éventuellement un examen radiographique (par ex. exclusion d’une tumeur cérébrale). L’élément central de l’examen psychiatrique est l’entretien entre le médecin et le patient, aussi bien pour la pose du diagnostic que pour l’établissement d’une relation de confiance («relation médecin-patient»). Souvent, l’entretien avec des proches fournit d’autres informations utiles (informations de tiers relatives aux antécédents).

Quand un examen psychiatrique est-il utilisé?

L’examen psychiatrique sert au diagnostic et au contrôle de suivi des troubles et affections de la psyché. Cependant, il est également utile pour de nombreuses maladies physiques en tant qu’examen complémentaire, car de nombreuses affections physiques ont des répercussions négatives sur la psyché. Les douleurs chroniques, par exemple, ont de fortes répercussions sur la psyché et peuvent conduire à des dépressions. Seul un examen psychiatrique complémentaire permet de cerner les répercussions des troubles physiques sur la psyché et inversement, dans le sens de la médecine holistique. Ainsi, si le médecin demande quel est l’état psychique, cela ne veut pas automatiquement dire qu’il suspecte une maladie psychique.

Motifs fréquents de réalisation d’un examen psychiatrique:

  • Troubles affectifs: dépression, manie, trouble bipolaire
  • Trouble anxieux
  • Troubles psychotiques, schizophrénie
  • Démence, maladie d’Alzheimer
  • Troubles obsessionnels
  • Addictions
  • Réactions de stress
  • Troubles de la personnalité
  • Troubles somatoformes, troubles psychosomatiques

L’examen psychiatrique comporte-t-il des risques ou effets indésirables?

Cet examen ne comporte aucun risque. D’autres examens, tels que les tests de laboratoire ou les examens radiographiques, peuvent éventuellement être associés à des risques.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving