Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce qu’un test des anticorps?

Un test des anticorps sert à mettre en évidence des anticorps dans le sang. Les anticorps sont des protéines formées par les défenses de l’organisme (le système immunitaire) lorsque ce dernier entre en contact avec des agents pathogènes (bactéries, virus, champignons, parasites) ou d’autres corps étrangers tels que des substances toxiques ou certaines substances chimiques. L’organisme peut toutefois également former des anticorps à tort, par ex. contre des substances normalement inoffensives (par ex. lors des allergies) ou contre des cellules qui lui sont propres (maladies auto-immunes). En médecine, les anticorps sont également appelés immunoglobulines.

Il existe trois types d’anticorps (immunoglobulines) différents, remplissant des fonctions différentes:
  • IgM (immunoglobuline M): Les anticorps IgM sont formés déjà très tôt lors d’une infection aiguë.
  • IgG (immunoglobuline G): Les anticorps IgG ne sont formés que plus tard dans le cadre d’une infection, et ils peuvent encore être mis en évidence dans le sang après plusieurs années.
  • IgE (immunoglobuline E): Les anticorps IgE sont formés dans le cadre d’allergies et d’infections par des parasites.

Le test des anticorps est un examen relevant des domaines de l’immunologie et de l’infectiologie.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière?

Un test des anticorps peut être réalisé sans préparation particulière.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

Aucun point particulier n’est à clarifier avant un test des anticorps.

Comment un test des anticorps est-il réalisé?

La réalisation d’un test des anticorps ne nécessite qu’une simple prise de sang à partir d’une veine du bras. Pour certains tests des anticorps, tels que le test rapide du VIH, une goutte de sang prélevée au bout du doigt suffit (piqûre au bout du doigt). L’analyse du sang se poursuit alors au laboratoire où, en fonction de l’objectif de l’examen, différents anticorps peuvent être dosés dans le sang. Les résultats des tests dépendent du tableau clinique spécifique et du type d’anticorps.

Quelques exemples:
  • Une infection aiguë fait l’objet d’une analyse au moyen de deux échantillons sanguins prélevés à quelques semaines d’intervalle afin de mettre en évidence une potentielle augmentation des anticorps en question indiquant une infection aiguë.
  • En cas d’allergies, ce sont les anticorps IgE spécifiques de l’allergie qui sont déterminés.
  • Pour certaines affections telles que le VIH, il suffit de savoir si les anticorps en question peuvent être mis en évidence ou non. Le résultat du test est donc indiqué comme étant «négatif» (aucun anticorps présent, donc pas d’infection par le VIH) ou «positif» (anticorps présents et donc infection par le VIH).
  • Concernant les vaccinations, on détermine également la quantité des anticorps formés dans le sang (appelée concentration d’anticorps) afin de savoir si la protection vaccinale est suffisante.
  • Pour distinguer une infection aiguë d’une infection passée, la quantité des deux types d’anticorps IgM et IgG est décisive: Un taux élevé d’IgM avec un faible taux d’IgG indique une infection relativement récente. A l’inverse, un taux élevé d’IgG avec un faible taux d’IgM indique une infection plus ancienne.
  • Lors d’un test à l'antiglobuline pendant la grossesse, on recherche ce qu’on appelle une incompatibilité rhésus entre la mère et l’enfant, c’est-à-dire que l’on détermine si le sang de la mère contient des anticorps contre le sang de l’enfant pouvant nuire à l’enfant. 

Quand un test des anticorps est-il utilisé?

Motifs fréquents d’un test des anticorps: 
  • Diagnostic d’allergie
  • Mise en évidence d’un contact avec un agent pathogène infectieux spécifique: par ex. VIH
  • Distinction entre infection récente et passée: par ex. rubéole, syphilis, hépatite A, hépatite B, hépatite C, infection à Helicobacter pylori (bactérie gastrique), borréliose
  • Vérification d’une protection vaccinale suffisante à la suite d’une vaccination
  • Diagnostic de maladies auto-immunes: par ex. maladies rhumatismales, lupus érythémateux, thyroïdite de Hashimoto (inflammation chronique de la thyroïde)
  • Diagnostic en cas de réaction à la transfusion ou de réaction de rejet lors d’une greffe d’organe
  • Contrôle du traitement en cas de maladie infectieuse ou de maladie auto-immune
  • Test à l'antiglobuline pendant la grossesse (incompatibilité rhésus, rubéole, infection à chlamydia, syphilis, hépatite B)

Un test des anticorps comporte-t-il des risques ou effets indésirables?

Cet examen est généralement indolore; les risques correspondent à ceux d’une prise de sang normale.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving