Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce que la tomographie par émission de positons?

La tomographie par émission de positons (TEP) figure parmi les procédés radiographiques modernes de médecine nucléaire. A l’aide d’une substance légèrement radioactive injectée dans une veine du bras – le plus souvent, du glucose radioactif – la caméra TEP permet d’identifier les tissus qui consomment une quantité anormalement élevée de glucose. Notamment les tumeurs malignes présentent un fort métabolisme du glucose, si bien que la TEP permet de détecter même les foyers cancéreux minuscules. Outre ce domaine d’application principal dans le diagnostic du cancer, ce procédé est également utilisé en neurologie et en psychiatrie (par ex. évaluation de la maladie d’Alzheimer) ainsi qu’en cardiologie (muscle cardiaque). Souvent, la TEP et la TDM (tomodensitométrie) sont combinées sous la forme d’une TEP-TDM. Les deux examens sont réalisés presque simultanément et fournissent des images fusionnées optimisées livrant des indications encore plus précises.

La tomographie par émission de positons est un examen relevant de la médecine nucléaire.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière?

  • Pour la tomographie par émission de positons, il est nécessaire d’être à jeun. Il convient donc de ne plus manger après le repas du soir la veille de l’examen. Les boissons non sucrées peuvent en revanche être consommées le jour même de l’examen.
  • Aucun effort physique dès la veille de l’examen.
  • Les personnes diabétiques ne doivent prendre aucun médicament hypoglycémiant le jour de l’examen.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

Etant donné que la TEP s’effectue avec du glucose radiomarqué, la glycémie est déterminée avant le début de l’examen chez les patients diabétiques, et elle est corrigée par médicaments si nécessaire.

Comment une tomographie par émissions de positons est-elle réalisée?

Avant la TEP, du glucose légèrement radioactif est injecté dans une veine du bras. Après un temps d’attente d’environ 1 heure, la répartition dans l’organisme est suffisante et la TEP peut être démarrée. Le patient est allongé sur le dos sur une table d’examen mobile qui avance lentement dans un scanner TEP en forme de tube. Le tube, d’environ 70 à 100 centimètres, est relativement large, ce qui permet d’éviter un sentiment de claustrophobie. La réalisation des clichés du corps entier dure jusqu’à 60 minutes. Pendant ce temps, il est important d’être allongé en étant le plus détendu et calme possible, afin d’éviter les images floues. En plus de la TEP, une TDM (TEP-TDM) peut également être réalisée. Un produit de contraste iodé est alors également administré (voir tomodensitométrie, radiographie avec injection de produit de contraste).

Quand une tomographie par émission de positons est-elle utilisée?

La TEP est avant tout réalisée dans le cadre du diagnostic, de la planification, du contrôle du traitement ainsi que du suivi des maladies cancéreuses. En outre, ce procédé est également utilisé en neurologie, en psychiatrie et en cardiologie.

Motifs fréquents d’une tomographie par émission de positons:

  • Cancer du poumon
  • Cancer de l’œsophage, cancer du larynx
  • Cancer de l’estomac
  • Cancer de l’intestin
  • Lymphomes, cancer des ganglions lymphatiques
  • Cancer de la peau, mélanome malin
  • Cancer du sein
  • Cancer de la prostate
  • Cancer des os, métastases osseuses, plasmocytome
  • Cancer de la thyroïde
  • Cancer du testicule
  • Cancer de l’ovaire
  • Tumeurs des tissus mous, sarcomes
  • Démence, surtout maladie d’Alzheimer
  • Epilepsie
  • Maladie de Parkinson
  • Examen de la vitalité des tissus du muscle cardiaque, formation de cicatrice après infarctus du myocarde

La tomographie par émission de positons comporte-t-elle des risques ou effets indésirables?

Cet examen est indolore et généralement sans risque. Au cours de la TEP-TDM, le patient est brièvement exposé à des radiations en raison de la substance radiomarquée et de l’émission de rayons X du scanner CT. Si un produit de contraste iodé est injecté dans le cadre de la TDM, une sensation de chaleur peut survenir dans le corps; elle est toutefois absolument sans danger. Dans de rares cas, des réactions allergiques sont possibles. Il s’agit la plupart du temps seulement d’une réaction cutanée (rougeur) qui disparaît rapidement après l’administration d’un antidote à action rapide. Les réactions allergiques sévères impliquant des problèmes respiratoires et circulatoires (choc allergique) sont extrêmement rares. Les produits de contraste radiographiques utilisés aujourd’hui sont en règle générale très bien tolérés.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving