Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce que la spirométrie?

La spirométrie permet de déterminer de manière simple l’état fonctionnel et la capacité de performance des poumons et des voies respiratoires. La quantité d’air et la vitesse d’écoulement à l’inspiration et à l’expiration sont mesurées à l’aide d’un appareil de mesure du souffle appelé spiromètre. Il est ainsi souvent possible de reconnaître des maladies pulmonaires avant même la survenue de premiers symptômes. La spirométrie convient particulièrement bien au diagnostic et au contrôle thérapeutique de maladies pulmonaires chroniques telles que l’asthme, la bronchite ou la BPCO.

La spirométrie est un examen relevant de la pneumologie, une branche de la médecine interne.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière? 

L’examen dure environ 5 minutes et ne nécessite aucune préparation spéciale. Il ne doit toutefois pas avoir lieu directement après le repas, car un ventre plein peut influencer les résultats de mesure.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

La spirométrie peut être réalisée sans clarification particulière.

Comment la spirométrie est-elle réalisée?

Lors de l’examen, le patient respire dans l’appareil de mesure (spiromètre) à travers un embout buccal, tandis que le nez est fermé à l’aide d’une pince afin que la totalité de l’air ne soit inspirée et expirée que par la bouche. En suivant les consignes, il inspire d’abord profondément, avant d’expirer le plus rapidement et le plus complètement qu’il peut pendant le plus longtemps possible à travers l’embout buccal. Ensuite, il inspire à nouveau profondément par l’embout. Il convient de fournir un effort important, car cela est indispensable pour obtenir des valeurs de mesure significatives. Les données mesurées sont directement évaluées, représentées sous forme de courbes et imprimées depuis l’ordinateur.

Quand la spirométrie est-elle utilisée? 

L’examen sert au diagnostic et au contrôle thérapeutique de diverses maladies pulmonaires et affections des voies respiratoires.

Motifs fréquents d’une spirométrie: 

  • Bronchite chronique
  • Asthme bronchique
  • BPCO
  • Inflammation ou dilatation excessive des poumons

La spirométrie comporte-t-elle des risques ou effets indésirables? 

Cet examen est indolore et sans risque. Etant donné qu’il convient de fournir un effort le plus important possible pour obtenir des résultats de mesure optimaux, un besoin de tousser ou une légère sensation de vertige peuvent survenir après avoir achevé l’expiration maximale.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving