Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce que la mesure de la pression artérielle?

La mesure de la pression artérielle permet de vérifier si la pression artérielle est normale, trop élevée ou trop basse. Cet examen est l’un des plus fréquents car il fournit des informations essentielles sur la fonction cardiaque et circulatoire. La mesure de la pression artérielle est un examen très simple que l’on peut sans problème effectuer soi-même à domicile au moyen d’un appareil électronique de mesure de la pression artérielle. La mesure de la pression artérielle constitue la base de tout traitement de l’hypertension artérielle.

La mesure de la pression artérielle est un examen relevant de presque tous les domaines de spécialité de la médecine, mais surtout de la médecine générale ainsi que de la médecine interne. 

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière?

Avant la mesure de la pression artérielle, il convient de rester tranquillement assis pendant environ 5-10 minutes afin d’éviter de mesurer des valeurs faussement élevées. Il n’y a par ailleurs aucune préparation particulière.

Quels points sont à clarifier avant l’examen?

Aucun point particulier n’est à clarifier avant la mesure de la pression artérielle. 

Comment la mesure de la pression artérielle est-elle réalisée?

La pression artérielle peut être mesurée par des professionnels de médecine (médecin, infirmier, pharmacien, etc.), par automesure à domicile, ou par mesure de la pression artérielle sur 24 heures. 

Mesure de la pression artérielle par des professionnels: La mesure a lieu en position assise ou allongée. Un brassard en caoutchouc est mis en place sur la partie supérieure du bras et gonflé avec de l’air jusqu’à ce la pression ne permette plus au sang de circuler à travers l’artère. Le brassard est relié à un appareil de mesure de la pression (manomètre) qui indique la pression dans le brassard. L’air est lentement évacué jusqu’à ce que le cœur, à partir d’une certaine pression,  pompe à nouveau le sang à travers l’artère comprimée. Au moyen du stéthoscope, le médecin peut entendre le bruit de pompe saccadé ainsi généré au niveau du creux du bras. Le premier bruit audible marque la pression artérielle systolique supérieure et la disparition du bruit, la pression artérielle diastolique inférieure. 

Automesure à domicile: Il existe à cet effet des appareils électroniques de mesure de la pression artérielle prévus pour une mesure au niveau de la partie supérieure du bras ou du poignet. Il suffit de placer le brassard correctement et d’allumer l’appareil. La pression artérielle est automatiquement mesurée et indiquée. Les valeurs mesurées sont notées, la plupart des appareils peuvent également enregistrer les mesures, et il est possible de les imprimer ultérieurement en vue d’une visite chez le médecin. 

Afin de réaliser l’auto-mesure correctement, il convient de veiller à certains points:
  • Rester tranquillement assis pendant au moins 5-10 minutes avant chaque mesure afin que la circulation se stabilise et que des valeurs faussement élevées ne soient pas mesurées. 
  • Pendant la mesure, le brassard mis en place doit se situer à la  hauteur du cœur: lors de la mesure au niveau de la partie supérieure du bras, poser le bras sur la table, et lors de la mesure au niveau du poignet, plier le bras portant l’appareil de mesure et tenir sa main sur son cœur de façon lâche. 
  • Il convient de veiller à ce que la taille du brassard soit correcte. Les brassards trop larges indiquent des valeurs trop basses et les brassards trop étroits des valeurs trop élevées. 
  • Réaliser au moins deux mesures par jour, une le matin et une le soir. 
  • Idéalement, effectuer les mesures avant les repas et avant la prise de médicaments hypotenseurs. 
Mesure de la pression artérielle sur 24 heures: Ce type de mesure permet de déterminer les fluctuations de la pression artérielle au cours de la journée. La pose d’un brassard de pression artérielle relié à un appareil d’enregistrement portable permet d’enregistrer la pression artérielle et la fréquence cardiaque pendant 24 heures. Pendant cette période, il convient de suivre le cours normal de ses activités quotidiennes (toutefois, sans prendre de bain ni de douche) et de les noter afin que les valeurs de pression artérielle mesurées puissent être mieux attribuées aux phases de repos et phases d’effort lors de l’évaluation. Les intervalles de mesure sont de 15 minutes pendant la journée et de 30 minutes pendant la nuit. L’évaluation, assistée par ordinateur, s’effectue chez le médecin.

Quand la mesure de la pression artérielle est-elle utilisée?

La mesure de la pression artérielle est employée pour le diagnostic de maladies, le contrôle du traitement, la vérification de l’état circulatoire dans les situations d’urgence ainsi que dans le cadre de la prévention sanitaire. La mesure de la pression artérielle peut fournir de premiers indices quant à des maladies cardiaques, artérielles ou rénales, ainsi que sur des troubles du système hormonal ou nerveux. 

Motifs fréquents d’une mesure de la pression artérielle: 
  • Pression artérielle élevée (crises hypertensives, hypertension)
  • Pression artérielle basse (hypotension)
  • Calcification des artères (artériosclérose, calcification vasculaire)
  • Maladies cardiaque: angine de poitrine (angor)
  • Situations d’urgence: blessures, choc, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral
  • Diabète
  • Insuffisance rénale chronique 
  • Hyperthyroïdie, hyperparathyroïdie
  • Troubles hormonaux: syndrome de Cushing 
  • Changements de pression artérielle induits par des médicaments (certains analgésiques, la «pilule», cortisone à haute dose, etc.)
  • Hypertension artérielle liée à la grossesse (pré-éclampsie)
  • Vertiges
  • Saignements du nez
  • Bourdonnement dans les oreilles 
  • Surpoids
  • Manque d’activité physique
  • Stress psychique

La mesure de la pression artérielle comporte-t-elle des risques ou effets indésirables?

Cet examen est totalement indolore et ne comporte aucun risque. Des risques potentiels peuvent éventuellement résulter de valeurs mal mesurées lors de l’auto-mesure à domicile. Des valeurs mesurées trop élevées peuvent induire de la peur (la peur peut à son tour augmenter la pression artérielle) ou conduire à une prise excessive de médicament antihypertenseurs car l’on souhaiterait réduire la pression artérielle. Des valeurs mesurées trop basses conduisent à une sous-estimation du risque effectif. 
 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving