Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Qu’est-ce que l’imagerie par résonance magnétique? 

L’imagerie par résonance magnétique, également appelée IRM, est un examen radiographique au cours duquel des images numériques de l’organisme en coupe sont réalisées. Pour créer ces images, l’IRM fait appel à un fort champ magnétique et des ondes électromagnétiques. Contrairement à la tomodensitométrie, l’IRM ne comporte aucune exposition aux rayons X. L’examen dure généralement environ 30 minutes et est complètement indolore. Les ondes électromagnétiques permettent de créer, couche par couche, des images en coupe des parties examinées du corps, qui sont ensuite représentées par l’ordinateur sous forme d’images à haute résolution et même en trois dimensions. Ainsi, les organes et tissus examinés peuvent être tournés sur l’ordinateur et observés sous tous les angles.
Lors de l’imagerie par résonance magnétique, un produit de contraste est parfois administré (IRM avec produit de contraste). Celui-ci permet une meilleure évaluation des organes et des modifications pathologiques.

L’imagerie par résonance magnétique est un examen radiologique.

L’examen nécessite-t-il une préparation particulière? 

Dans la plupart des cas, l’imagerie par résonance magnétique ne nécessite aucune préparation particulière. Pour les examens des organes de l’abdomen et du bassin, il convient d’être à jeun.

Quels points sont à clarifier avant l’examen? 

Avant toute imagerie par résonance magnétique, un entretien d’information a lieu avec le radiologue.

Informations essentielles relatives au champ magnétique:
  • Pour créer des images, l’imagerie par résonance magnétique fait appel à un fort champ magnétique qui est toujours en fonctionnement. C’est la raison pour laquelles tous les objets contenant des métaux, tels que monnaie, clés, bijoux, téléphone portable, montre, lunettes, appareil auditif, prothèses dentaires amovibles, etc. doivent impérativement être retirés avant d’entrer dans la salle d’examen. De même, les cartes de crédit et autre cartes à puce sont rendues inutilisables par le champ magnétique.
  • Les implants modernes contenant des métaux, tels que plaques, fils, pointes, prothèses, clips vasculaires ou prothèses vasculaires, sont de nos jours fabriqués à partir de matériaux compatibles avec l’IRM et ne représentent généralement aucun problème.
  • Les prothèses ou implants plus anciens peuvent cependant entraîner des restrictions (le mieux est d’apporter les renseignements médicaux à l’examen), de même que les fragments métalliques dans l’organisme suite à des accidents ou des blessures de guerre.
  • Les porteurs de stimulateurs cardiaques, de défibrillateurs automatiques implantables, d’anciennes valves cardiaques artificielles ou d’implants cochléaires ne doivent pas être soumis à une IRM.

Comment l’imagerie par résonance magnétique est-elle réalisée?

L’examen est réalisé en position couchée sur une table d’examen mobile qui coulisse lentement dans un scanner IRM en forme de tunnel. Etant donné que l’examen se déroule dans un fort champ magnétique, seul le patient se trouve dans la salle d’examen. L’appareil est commandé depuis la pièce adjacente, la communication avec le personnel s’effectue par interphone. Pour l’examen, un casque avec de la musique est proposé au patient, car l’IRM s’accompagne de bruits de cognements parfois puissants. Ces bruits sont dus aux circuits électromagnétiques et ne présentent cependant aucun danger. L’examen dure généralement entre 15 et 30 minutes. Pendant ce temps, il est essentiel de rester couché de manière détendue et calme afin d’éviter les images floues. Il est ainsi parfois demandé au patient de retenir sa respiration pendant quelques secondes.

IRM avec produit de contraste: pour certains examens IRM, un produit de contraste est administré via une veine du bras afin d’augmenter le contraste naturel de certains organes et tissus. Cela permet de mieux distinguer les divers tissus et structures. Les produits de contraste IRM ne contiennent pas d’iode et ne présentent donc aucun problème pour les personnes allergiques aux produits de contraste iodés.

Quand l’imagerie par résonance magnétique est-elle utilisée?

L’imagerie par résonance magnétique permet d’obtenir des images très détaillées de presque toutes les parties du corps et tous les tissus. Elle peut également être réalisée chez les enfants sans problème. Selon les connaissances actuelles, l’IRM s’avère aussi sans danger pendant la grossesse. Par mesure de précaution, aucune IRM ne doit toutefois avoir lieu durant les trois premiers mois de grossesse.

L’IRM convient particulièrement à l’examen des parties molles, c’est-à-dire du tissu conjonctif, tissu musculaire, tissu nerveux, cerveau et tissu d’organe, ainsi que des cavités remplies de liquide comme le cœur et les vaisseaux sanguins.

Principaux champs d’application de l’imagerie par résonance magnétique:
  • Colonne vertébrale et articulations
  • Tête et région cervicale, y compris cerveau et moelle épinière
  • Organes de l’abdomen et du bassin
  • Poitrine féminine, mammographie IRM
  • Vaisseaux sanguins de l’abdomen, du bassin, des bras et des jambes (angiographie IRM)
  • Voies biliaires et canaux pancréatiques
  • Reins et voies urinaires
  • Prostate
  • Cœur et vaisseaux coronaires

L’imagerie par résonance magnétique comporte-t-elle des risques ou effets indésirables?  

Cet examen est indolore et généralement sans risque. Certaines personnes souffrent de claustrophobie pendant l’examen IRM. Les patients présentant cette tendance peuvent préalablement recevoir un tranquillisant. Toutefois, il est ensuite interdit de conduire soi-même.
Les réactions d’intolérance au produit de contraste sont extrêmement rares. Il s’agit généralement d’une simple réaction cutanée (rougeur) qui disparaît rapidement après administration d’un antidote. De graves réactions allergiques avec problèmes respiratoires et troubles circulatoires (choc allergique) sont très improbables. Les produits de contraste radiologiques actuellement utilisés sont généralement bien tolérés.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Morbus Crohn - Colitis ulcerosa
Maladie de crohn - colite ulcéreuse
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving